Foire aux questions

Le véhicule hybride en bref

Comme bien des mythes sur ce type de voiture, l’idée selon laquelle il est plus coûteux d’entretenir un véhicule hybride Toyota qu’un véhicule à essence classique est tout simplement fausse. Puisque les moteurs sont éteints une partie du temps, ils s’usent moins rapidement. Les freins à récupération allongent quant à eux la durée de vie des plaquettes et des disques. Il n’y a ni liquide de transmission sous charge, ni démarreur, alternateur ou courroie à remplacer. Tous ces éléments réduisent l’entretien.

Le bilan en matière de fiabilité de nos hybrides est exceptionnel, comme celui de toutes nos Toyota d’ailleurs. Depuis plus d’une décennie, les flottes de taxi de Vancouver et de Winnipeg comportent des véhicules hybrides, dont certains ont cumulé plus d’un million de kilomètres au compteur. Ces taxis ont économisé énormément de carburant, tout en profitant de faibles coûts de fonctionnement.

Saviez-vous que la batterie d’origine de 99 % des véhicules hybrides de Toyota vendus depuis l’année 2000 n’a encore jamais été remplacée? C’est parce qu’elle est en effet conçue pour durer aussi longtemps que le véhicule. Elle s’accompagne d’ailleurs d’une garantie de huit ans ou de 160 000 km.

Les plus récents véhicules à moteur diesel émettent près de trois fois plus d’émissions génératrices de smog que les hybrides Toyota. En comparaison, ceux-ci comptent parmi les véhicules les moins polluants sur la route et détiennent une sérieuse longueur d’avance dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.